A vos plumes

CD Enghien 2011

 

CD Enghien 2011

 

Duathlon avenir Enghien 2011

 

Duathlon avenir d'Enghien 2011

 

La 6666 Occitane du 22 au 24 avril 2011

 

La 6666 Occitane vue par Alain

 

Triathlon Courte distance de Saint Cyr sur mer 2010

 

CD de Saint Cyr vu par Bertrand

 

Triathlon Courte distance de Pontaudemer 2010

 

Pontaudemer le 23 mai 2010

 

Le Grand de la Réunion 2009

 

Le Grand Raid vu par David

 

Le Grand de la Réunion 2009

 

Le Grand Raid vu par Alain

 

Le Quatuor Normand 2009

 

Le Quatuor Normand vu par notre Président...

 

70.3 Anvers 2009

 

Récit de son premier 70.3 par Yannis

 

Au fil de l'année

 

Les évenements passés et à venir

 

Ecotrail de Paris 2009

David Anglister raconte son aventure à l'Ecotrail de Paris

 

Récit de l'Ecotrail de Paris 2009

 

Téléthon 2008

En fin de saison, une compétition pas comme les autres, Arnaud Chambond nous en fait le récit.

 

Le récit de la course

 

Duathlon XLF de Gourin

Photo prise la veille de la course au gîte de Manehouarn en compagnie de Jean-Luc président du club de Plouay et beaucoup d'arbitres du lendemain...

 

Récit du duathlon de Gourin

 

Meeting Anne Pinon 2009

Deux équipes de Draveil nagent à Issy-les-Moulineaux.

 

Meeting Anne Pinon 2009

 

Meeting nautique de Corbeil

 

Le podium des vétérans au meeting nautique de Corbeil le 24 janvier 2009

 

Le marathon de la Rochelle 2008

 

Le marathon de la Rochelle 2008 vu par Benoit

 

Semi-marathon de Boulogne novembre 2008

 

Semi-marathon de Boulogne novembre 2008

 

Les 20km de Paris 2008

 

Les 20km de Paris vus par Nikho

 

Ardéchoise 2008

 

Ardéchoise 1ère partie

 

 

Ardéchoise (suite)

 

IRONMAN DE FRANCE 2008

 

IM de Nice vu par David

 

LE NORSEMAN 2007 Vu par Marina

 

NORSEMAN 2007 MARINA

 

LE NORSEMAN 2007 Vu par Jean-Michel

 

NORSEMAN 2007 JM

 

Val d'Aran le 22 juillet 2007

 

Val d'Aran 2007 par Matthieu Ollier

 

La Rand'Auchan 2007

Par Matthieu Ollier.
Une rando en famille pour la bonne cause ...

 

Recit d'une rando en famille

 

Préparation Hambourg par Stéphane Jacquet

" J’ai programmé cette couse comme entraînement pour les championnats du monde du 2 Septembre.
La météo est chaotique (ciel très gris, gros grains avant la course) et il s’est juste arrêté de pleuvoir pour la course ! Par contre, on a du supporter un vent de 50 km/h sur le parcours vélo.
Mon objectif était de faire moins de 2h20 et de pouvoir bien courir après le vélo. Je suis donc parti très à l’extérieur en natation pour éviter les coups, mais j’ai du nager un peu plus long que les autres. Je sors en 25 minutes, la transition qui suit est assez longue cat il faut remonter au parc, elle me prend presque 2 minutes. Puis vient le vélo, avec un parcours exigeant car exposé au vent et avec de nombreuses relances et 2 patates à monter. Je me suis fixé moins de 1h10 pour effacer ma prestation catastrophique en vélo à Charleville. Objectif atteint en 1h09, avec de bonnes jambes. Je pars ensuite à pied, sur un parcours gras mais avec de bonnes sensations et au train, je passe les 10 km en 38’50 et le parcours de CAP en 40’32, en respectant mes objectifs. Je me suis ainsi rassuré pour les championnats du monde ! Je n’ai plus qu’à poursuivre ma préparation. "

Stéphane « Professor »

 

Un triathlon de folie !

Arrivée à Vendôme vers 09h00, sous le crachin et 12°. Le temps de prendre les dossards et nous préparons les vélos sous la pluie. Pour l’échauffement on verra une autre fois !
Dans le parc, ce n’est pas la joie. Tout le monde enfile la combine tout de suite pour avoir moins froid. Et nous nous rendons au départ, la tête basse, comme pour aller à l’échafaud !
Vite fait dans l’eau pour un échauffement natation, dans une eau qui paradoxalement est bonne (entre 17° et 19°), normal à l’extérieur la température est en train de baisser aux environs de 09°C !!!
Natation sans gros problème pour tout le monde, bagarre au début comme d’hab et une australienne au milieu. On trouve donc J-Mi, les 2 J-Marc, J-C, David, Richard et Marina.
C’est parti pour les 80km de vélo et là le délire commence. Même vêtu de plastique ou d’une veste, la pluie, le vent et le froid font leur travail de sape. Bourrasques de vent, la pluie sans discontinuer et la température qui baisse vont provoquer des crevaisons en pagaille et plus dangereux, des hypothermies. On n'arrive plus à se contrôler, et à tenir le vélo correctement, attraper les freins, passer les vitesses. De nombreuses chutes sont à déplorer, des gars sont recroquevillés sur eux-mêmes dans des fossés en attendant les secours.
Il va y avoir 160 abandons en vélo ! Chez nous, J-Mi et David vont résister. J-M E. arrête sur 2 crevaisons, et J-C, Richard, J-M F., Marina, sur hypothermie.
Sur un sprint ou un CD, ça peut passer, mais sur MD, c’est trop long. Ce n’est plus une affaire de mental, c’est physique.
Même chez les pros c’est la débandade. Il n’en reste plus que 3 en course sur 15 (Berlier, Chabaud et Mazure), et pourtant ils jouent la qualif pour les Monde.
Pour la course à pied c’est l’aventure. Personne ne sait comment il réagira après le vélo.
J-mi s’habille chaudement (collant et veste) et David avec une veste. Chacun va gérer sa course à son rythme. Vers la fin de la course la pluie va enfin s’arrêter.
Pendant ce temps là, chacun essaye de se réchauffer comme il peut. Même les bouillons de soupe ne peuvent pas grand-chose. Il faudra attendre d’être dans la voiture et arriver à la maison pour retrouver une attitude normale.
J-Mi et David vont finir comme des guerriers. Ils sont allés au bout de la course et d’eux-même. Bravo à eux et aux autres finishers.
Berlier gagne devant Chabaud et Mazure. Et une exceptionnelle place de 7ième pour Delphine Pelletier pour son premier MD. Impressionnant.
Merci à Manu Rodriguez d’être venu, malgré sa blessure, il nous a beaucoup aidé et encouragé.
Je pense que l’on va en parler longtemps de cette course de fous !

Le président des fous.

 

Un week-end de raid…

Le week-end dernier, nous nous sommes alignés Renaud (entraîneur du club de Corbeil) et moi sur le raid de l’ourcquathlon. C’est une épreuve exigeante où l’on enchaîne 12 relais en 2 jours pour descendre le canal de l’Ourcq sur 96 km. Ce raid réunit des équipes d’habitués avec quelques triathlètes et de nombreux pompiers cette année. On peut y participer seul (très dur !),à 2 ,3 ou 4. Pour nous l’objectif était la victoire par équipe de 2 et la meilleure place possible au scratch.
La course démarre samedi par une étape de Kayak de 3.8 km, Renaud s’accroche pour arriver en sixième position au premier relais, je pars pour 11.5 km de CAP pendant lesquels je remonte plusieurs concurrents pour arriver en deuxième position. Derrière, Renaud enchaîne 3.4 km de natation avec palmes ; comme prévu il fait le meilleur temps et me passe le relais pour un kayak de 16 km. Sur cette épreuve, le partenaire suit le kayakiste en VTT et prend des relais. Mais on est un peu court techniquement et on se fait remonter per une équipe de 4 composée de 2 kayakistes expérimentés. Pour la deuxième natation, je pars derrière cette équipe pour 2.5 km et parvient à maintenir notre deuxième place. Renaud prend le relais pour une CAP rapide de 6 km qu’il passe à 15 km/h ; nous sommes toujours deuxième. On repart alors pour 16.7 km de kayak pendant lesquels les premiers vont creuser leur écart. Pour le dernier relais, sur 8.7 km de CAP, je parviens à leur reprendre 5 minutes. Bilan du samedi, on est crevé et deuxième à 15 minutes, mais on a creusé l’écart sur les troisième, à 18 minutes !
Il nous reste le Dimanche, notre tactique est claire … à bloc ! Renaud part pour une natation de 2.3 km, qu’il gagne et j’enchaîne sur une CAP de 8.7 que je cours en 34 minutes ; à ce moment là, on a repris 7 minutes aux premiers ! Renaud repart en Natation pour 3.1 km et il creuse un peu plus l’écart. Il nous reste la dernière étape, 13.7 km de Kayak ; les premiers sont derrière nous et leurs 2 kayakistes vont chercher à nous remonter pour terminer en tête à Paris. Je prends le kayak en premier en cherchant à me concentrer sur ma technique, mais l’écart se réduit ; Je passe le relais à Renaud en l’encourageant, mais avec toute la natation du matin, il a mal aux épaules. Nous passons la dernière écluse en courant et je prends le kayak pour le sprint final, j’entends souffler le kayakiste derrière moi ! Je ne cherche plus le style, je redeviens un vrai triathlète de Draveil…tout en force ! Pour conserver la victoire de la deuxième journée. Au total, on gagne en double avec 28 minutes d’avance et on termine deuxième au scratch à 10 minutes de l’équipe de 4 avec laquelle nous en avons décousu pendant tout le WE.
C’est une super épreuve à laquelle je vous encourage de participer.

Stéphane (professor)

 

Nageons, pédalons, courons…sous la pluie !

Ce Dimanche, 6 valeureux draveillois étaient inscrits dans les 2 courses d’Etampes. Nous étions 4 le matin sur une version raccourcie du sprint (la même course mais avec 500 m en natation), et 2 se présentaient l’après-midi sur le sprint.
Malgré la pluie battante, l’eau affichait la température de 17°C, seule bonne nouvelle de la journée car le parcours vélo était dangereux et détrempé et la CAP humide !
Malgré cela nous nous sommes élancés, Benoit, Christophe, Florence et Moi parmi les 80 triathlètes du matin. Nous avons bien figuré, Christophe réalisant une bonne remontée à vélo et une excellente CAP ( c’est la piste du mardi soir…) pour terminer 12° en individuel. Florence fait une belle course pour monter sur le podium (encore !) à la deuxième place en féminine. Benoit perd son dossard mais finit quand même la course, il n’est pas classé. Quant à moi, on peut dire que j’ai eu la victoire en visuel toute la course. Je sors bien placé de l’eau (7°) et je remonte à la 5° place à vélo à 2 minutes de la tête, je reprends 2 places au départ de la CAP…mais malheureusement pour moi les 2 premiers ont couru aussi vite et maintenu les écarts. Je finis troisième en individuel et deuxième vétéran.
L’AM, malgré 2 vagues, nos 2 représentants, Matthieu et Philippe, ont bu quelques tasses au milieu des furieux. L’enjeu était de taille : la qualification pour la coupe de France des clubs et la troisième division (peut être un jour pour nous ?). Ils terminent correctement, les temps vélo n’étant pas significatifs car le parcours était très dangereux et il valait mieux lever le pied (c’est mieux quand on est jeune père de famille !).
RDV l’an prochain, sous le soleil…d’Etampes et bravo à tous.

Stéphane (professor)

 

Balade entre Breuillet et Saint Chéron 29/04/07!

Dimanche matin, 8h nous arrivons devant la piscine de Breuillet. Le ciel est bleu azur, le soleil est au rendez vous, alors que vouloir de plus !! Et oui trois membres du club ont décidé de faire une petite balade en vélo et à pieds dans la campagne !
Isabelle et Philippe sont inscrits sur le triathlon, quant à moi, inscription de dernière minute et me voilà au départ du biathlon faute de place sur le tri.
9h32, c’est parti !
Le parcours vélo est magnifique, verdure, campagne, champs…et ça monte et ça descend…sur 20 bornes.
La course à pieds : que du bonheur ! un parcours ombragé, des côtes, du chemin et du sable !
Enfin, après l’effort le réconfort : un super ravitaillement à l’arrivée suivi d’un apéritif avec petits fours après la remise des prix !Eh oui nous sommes restés jusqu’à la remise des prix, puisque nos trois participants de Draveil sont montés sur le podium !!!
Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine !!!

Florence (Schmatt2)

 

Analyse du 10km de Morangis 11/03/07

Un test encourageant…

Ce dimanche 11 Mars, nous avions prévu, dans le cadre de notre préparation au CD, une séance de VMA longue. Quoi de mieux que de s’inscrire sur un 10 km pour travailler cette filière ? Surtout que le beau temps est de la partie et qu’il fait une dizaine de degrés ; les conditions sont idéales.
Voici donc le groupe « du mardi soir » parti pour courir le 10 km de Morangis ; course habituellement peu relevée. Seulement cette année, elle semble plus relevée du fait de l’annulation du 10 km de Corbeil. Cette impression se confirme au moment de l’inscription où nous avons retrouvé quelques clubs de CAP et aussi quelques triathlètes de la région. Après avoir rappelé les objectifs de chacun et s’être échauffé dans la bonne humeur, nous nous sommes élancés sur un parcours peu évident : Départ dans l’herbe mouillée et premier virage sec sur la gauche à 500 m. Après un A/R sur le bitume assez rapide on passe dans un chemin de terre aux appuis difficiles. Il faut relancer en permanence pour garder un peu de vitesse. Alors que le peloton s’étire, sous le contrôle de Nico et avec Matthieu en fin de groupe, un deuxième groupe se forme avec les 2 Steph. Mais ce groupe d’une dizaine de coureurs imprime un bon rythme sur des bases de 16 km/h, y compris dans les relances. Je me cale à 15 km/h et me retrouve seul pendant une bonne partie de la course. On passe dans les champs puis on tourne autour du stade en courant sur les graviers et en relançant en permanence. Après un passage en ville, la première boucle se termine. Il faut refaire une fois encore la totalité de la boucle ! Arnaud, qui était parti en « emballant le cardio », a du lever le pied ; il court la seconde boucle en « negative split » et passe sous la barre des 40 minutes.
Même si les jambes ont un peu pesé dans la seconde partie, on a tous fini de manière honorable. Le bilan est positif, chacun atteignant des temps conformes aux temps d’entraînement. Nico se classe 3° en 33 minutes et des brouettes, suivi de Matthieu qui réalise un parcours régulier et rythmé en un peu plus de 35 minutes. Stéphane Piochaud n’a pas faibli en restant dans le deuxième groupe ; il termine en 37 minutes. Je le suis en réalisant un peu plus de 38 minutes (c’était annoncé !). Arnaud termine en un peu plus de 39 minutes, suivi de Benoît qui réalise 44 minutes.
Je ne peux que me réjouir de ce bilan et rappeler qu’il n’y a rien de tel pour faire de la VMA longue que de s’inscrire dans ce genre de course. Tout le monde est gonflé à bloc pour le reste de la saison ! Une bien belle matinée, donc !

Stéphane Jacquet « Professor »

 

Le Run&Bike de Sainte Geneviève vu de l'intérieur !

Dimanche 4 juin, run&bike de Sainte Geneviève des Bois, LA compétition de début d'année et une bonne facon de travailler les transitions vélo CAP. Au menu 3 boucles de 5 Km dans les bois avec alternance de plats et de passages plus délicats dans ce que l'on appelle "les trous d'obus".
Un départ à la Braveheart, on se met en rang sur la ligne d'en-but d'un terrain de rugby qu'il faut remonter pour négocier un virage en épingle à l'autre bout du terrain. Ca bouscule pas mal, entre les vélos et les coureurs, mais comme je ne joue pas les premières places, ca me fait bien marrer !...
On commence par faire des longs relais, on négocie les premiers trous, les premières relances, les premières transitions, et le cardio qui ne veut pas descendre. Premier tour en 23 minutes, et déjà bien dans le rouge, ça ne va pas être facile pour la suite mais on serre les dents.
Deuxième et troisième tours un peu mieux (21 minutes), dernière ligne droite en sprint. Passage sous l'arche d'arrivée, le classement tombe : 6ème en sénior et 11ème au général (bien sur en partant de la fin !!).
Félicitations quand même à Nicolas B. (et son pote du VMT) pour sa 7ème place en 46mn49s.
Bilan:
Bon tracé avec des passages sympas en VTT dans les "trous d'obus". C'est bien agréable de pouvoir faire une course en équipe, on en redemanderait presque.

Benoit F.

 

Des féminines de Draveil en stage

Ce stage (du 10 et 11 février 2007) regroupait des féminines des clubs : de Sainte Geneviève, d’Epinay sous Sénart, du SCA d’Evry, de Corbeil, De Yerres et de ... Draveil.
Nous avons commencé par travailler la coordination en course à pied et la transition vélo. Nous avons appris à acquérir plus de dextérité avec nos vélos, à monter et à descendre plus rapidement.
Cette séance fut suivie d’une séance de natation (assez technique) dans le bassin de Mennecy.
La soirée du samedi fut animée par l’intervention de l’ entraîneur de natation de Morsang afin de réfléchir sur notre technique de nage. Le but était également, d’aborder la natation sur le plan théorique afin de comprendre quelques sont les vrais problèmes à résoudre lors de notre pratique.
Le Dimanche, nous avons commencé notre journée par une séance de natation (7h30 dans l’eau !) afin de travailler les départs dans l’eau : séance agréable et très enrichissante.
La sortie vélo (1h30 ) accompagnée par un vent de face et la pluie a terminé notre matinée.
Enfin, un peu de renforcement musculaire pour boucler le stage et le week-end était déjà fini !!!
Beaucoup de stagiaires ont regretté de ne pas pouvoir renouveler l’expérience, une autre foi- dans l’année !
Ce stage fut enrichissant, agréable et encadré par des spécialistes qui nous ont apportés de vrais conseils et qui ont mis en évidence nos vrais problèmes en apportant de vraies solutions : l’expérience, et l’entraînement feront certainement le reste !!!

Florence (Schmatt2)

 



     

Bioracer